Match Gris vs Blanc du 9 janvier 2008

Publié le par Eric

Un match d'improvisation par les Impros Nonçables.
Mais qui sont les Impros Nonçables ? Ceux sont les improvisateurs qui ont passé le camp de recrutement. Mais qu'est ce qu'un camp de recrutement ?



Ok, ok, revenons à la source. Quand j'ai commencé l'improvisation en 1999, j'étais à Montréal. Là-bas, l'improvisation se joue dans les bars. A chaque début d'année, les improvisateurs intéressés à jouer doivent participer à un camp de recrutement; c'est obligatoire. Pendant ce camp, 4 coachs vont choisir leurs joueurs pour l'année en veillant à ce que leurs équipes soient les plus équilibrées possibles. Au final, 4 équipes seront formées et le championnat peut enfin commencer. C'est comme un tournoir sportif : des matchs aller, des matchs retours, un arbitre, des points, une finale à la fin de l'année.
Je ne vous explique par le concept du match. Je vous conseille par contre cet excellent site de Jibé.

Quand je suis revenu en France en 2003, à la Lima d'Angers, ce sytème de "ligue de bar" n'existait pas. Normal, peu de ville française sont de la taille de Montréal et il n'y a donc pas assez d'improvisateurs pour monter 4 équipes régulières. D'ailleurs à cette époque, Paris était la seule ville à avoir une ligue interne. Mais les autres ligues françaises ont trouvé un autre système, c'est faire des rencontres avec d'autres villes.

Quand je suis arrivé à Toulouse, j'ai commencé par jouer à la Ludi, la ligue universitaire de Paul Sabatiers, qui pratiquait les matchs "inter-villes". Nous n'étions pas beaucoup. Les débutants arrivaient souvent dans un groupe déjà constitués et ce n'était pas facile de prendre place dans le groupe, à moins d'avoir la gnak. Peu restaient. J'ai alors proposé à Cymon que nous faisions professeurs pour les débutants tous les deux pour structurer la ligue. Et ça a marché ! Tous les débutants sont restés et à la fin de l'année, comme nous étions beaucoup plus dans la ligue, il était temps de proposer à la Ludi le concept de ligue de bar. On a d'abord essayé au sein même du Campus puis l'année d'après, j'ai trouvé un bar qui nous a accepté pour jouer régulièrement les lundis soirs : le Fairfield (merci Patrick, le patron).

Et voilà, comment la première ligue de bar "La ligue du Lundi" s'est implantée à Toulouse. Mais elle ne ressemblait pas encore à celles que j'ai connues à Montréal. Il n'y avait pas de camp de recrutement et je sentais que la ligue s'enfermait sur elle-même. La Ludi n'aimait pas que le concept soit ouvert à d'autres improvisateurs et elle voulait absolument à avoir la priorité de pouvoir faire jouer ses joueurs, spécialement les débutants pour qu'ils aient une expérience de la scène. Donc pas de camp de recrutement. C'est tout à fait légitime de leur part mais ce n'était pas mon envie de départ.

Alors en 2007, j'ai créé une autre ligue : "Les Impros Nonçables". Cette ligue fonctionne comme au Québec. Elle est ouverte à tout improvisateur du monde entier. Pour pouvoir jouer, il faut simplement passer le camp de recrutement et être sélectionné. Il se peut que certains joueurs ne soient pas disponibles pendant ce camp. Dans ce cas, un autre camp est organisé SI les équipes ne sont pas complètes donc c'est risqué de ne pas pouvoir être là.

En 2007 - 2008, 4 équipes ont été formées : les gris, les blancs, les roses et les noirs. Voici les photos du match Gris vs Blanc prises par Photolosa.


Match Gris vs Blanc du 9 janvier 2008 Match Gris vs Blanc du 9 janvier 2008

Publié dans Les Spectacles

Commenter cet article